JUSTICE – Affaire Karim Wade : L’État traqué par ses avocats JUSTICE – Affaire Karim Wade : L’État traqué par ses avocats
Les avocats qui défendaient les intérêts de l’État dans l’affaire Karim Wade n’en peuvent plus d’attendre visiblement. Ils réclament le paiement du reliquat de... JUSTICE – Affaire Karim Wade : L’État traqué par ses avocats

Les avocats qui défendaient les intérêts de l’État dans l’affaire Karim Wade n’en peuvent plus d’attendre visiblement. Ils réclament le paiement du reliquat de leurs honoraires. Chaque robe noire a droit à 2% des montants recouvrés. Les plaignants sont Mes Félix Sow, Bassirou Ngom, El Hadji Diouf, Yérim Thiam, Aly Fall, Bitèye, Moustapha Mbaye, Simon Ndiaye, Souleymane Macodou Fall et William Bourdon. Ils estiment qu’après leur avoir versé un acompte «insignifiant», l’État fait le mort.
Ce, malgré les nombreux rappels. Pourtant, l’État clame avoir recouvré 60 milliards de francs Cfa dans le cadre de la procédure. Et récemment, il a procédé à la vente des appartements d’Eden Rock appartenant à Bibo Bourgi, condamné dans cette affaire à payer une amende de plusieurs milliards. Du côté des ministères des Finances et de la Justice, on s’étonne que cette affaire soit portée sur la place publique.
On jure que le non-versement du reliquat en question est essentiellement dû aux lenteurs des procédures au niveau de l’administration. Et que tout devrait bientôt dans l’ordre. Les avocats n’écartent pas de saisir le bâtonnier de l’ordre des avocats pour rentrer dans leurs fonds. Mais on assure des deux côtés qu’on en arrivera pas à cette extrémité.

seneweb

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Your email address will not be published. Required fields are marked *