Sénégal : Caravane de sensibilisation sur les conséquences néfastes de la dégradation de la couche d’ozone Sénégal : Caravane de sensibilisation sur les conséquences néfastes de la dégradation de la couche d’ozone
Une caravane de sensibilisation et d’information sur les conséquences néfastes de la dégradation de la couche d’ozone et sur les comportements à adopter face... Sénégal : Caravane de sensibilisation sur les conséquences néfastes de la dégradation de la couche d’ozone

Une caravane de sensibilisation et d’information sur les conséquences néfastes de la dégradation de la couche d’ozone et sur les comportements à adopter face à cette problématique environnementale séjourne depuis ce vendredi dans la commune de Joal-Fadiouth (Mbour, ouest).

Cette caravane entre dans le cadre des activités marquant la célébration de la Journée mondiale de l’ozone prévue ce samedi dans cette commune du département de Mbour (ouest) et vise à sensibiliser les populations et les techniciens frigoristes.

« Prendre soin de toute forme de vie sous le soleil » est le thème qui a été retenu par la communauté internationale pour l’édition 2017 de cette journée mondiale dont l’objectif principal est de « rétablir la couche d’ozone pour un avenir ensoleillé ».

Par ailleurs, Le Sénégal a abrité, mardi dernier, la 32ème Journée du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss).

L’évènement était placé sous le thème « Utilisation et occupation des terres : l’Atlas des paysages du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, un outil de planification et d’aide à la décision ».

« Il est impérieux de rechercher des solutions pertinentes et innovantes. Cette question d’utilisation et d’occupation des terres a suscité une réelle préoccupation au niveau régional. Les ministres africains ont lancé un appel le 15 juin à Ouagadougou, en direction de la communauté internationale afin de promouvoir des partenariats pour réhabiliter 10 millions d’hectares de terres dégradées et créer 10 millions d’emplois pour les jeunes et les femmes. Ils ont demandé aux pays africains de créer les conditions nécessaires au développement de nouvelles opportunités d’emplois en identifiant les sites où l’accès à la terre peut être renforcé », a déclaré, à cet effet, le président malien et président en exercice du Cilss, Ibrahim Boubacar Keita.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *